• elukraine

UNCOUNTED - INCOMPTÉS 1932.2022 | La nourriture comme arme de génocide

Dernière mise à jour : 20 nov.

Les Ukrainiens de Metz commémorent 90 ans depuis la Grande Famine et 9 mois depuis la Grande Guerre de la Russie en Ukraine.


Le 24 novembre, les Ukrainiens messins commémorent une double date dramatique pour leur pays - il y a 90 ans Staline orchestra une famine artificielle pour tuer les Ukrainiens, il y a 9 mois Poutine envahit l’Ukraine avec le même objectif que son père spirituel KGB-iste.


Une action de mémoire est prévue par l’association Echanges Lorraine Ukraine pour rappeler que tant que personne n'a été puni pour les crimes de l'Holodomor, le Mal revient et continue à détruire des vies humaines. Tandis qu’après la Seconde Guerre mondiale, le Nuremberg du Nazisme a permis à l’Allemagne une vraie remise en cause, les crimes du Stalinisme (le Goulag, Grande Famine connue sous le nom de l’Holodomor) n’ont jamais été nommées ni punies, et sans un “Nuremberg du Stalinisme”, et des crimes du régime actuel - la Russie ne pourra pas procéder à la remise en cause nécessaire.


Les étudiants Ukrainiens messins ont ainsi souhaité attirer l’attention sur ces événements et faire appel à notre responsabilité individuelle et collective face à l’Histoire.


Ils invitent les messins à “visiter le pire restaurant du monde”. Les plats du "restaurant" sont la nourriture que les Ukrainiens utilisaient pour se sauver en 1932-33 lors de la famine artificielle créée par le gouvernement de l'Union soviétique.


Dans l'histoire, cet événement s'appelle "Holodomor" - à l’époque la nourriture est devenue une arme de génocide, car elle a été prise aux Ukrainiens jusqu'à la dernière miette, pour faire disparaître toute forme de résistance face au régime soviétique. Affamés, pour survivre, à l’époque les Ukrainiens devaient manger de l'écorce d'arbre, de l'herbe, de la paille, etc.


Durant le mois de novembre, l'Ukraine commémore les victimes de l'Holodomor.


Le génocide perpétré par le régime soviétique continue d'être perpétré par son successeur, la Russie moderne. Les soldats russes tirent en masse, torturent, violent des civils, les gens meurent de faim dans des villes bloquées, etc.


On ne sait toujours pas exactement combien de millions de personnes ont été victimes de l'Holodomor, ni combien de personnes sont mortes maintenant. Les victimes de la guerre, comme celle de l'Holodomor, restent INCOMPTÉES. Les autorités soviétiques exterminèrent délibérément des millions d'Ukrainiens, les chiffres des historiens vacillent entre 7 et 10 millions de victimes, mais personne ne connaît le chiffre exact, car personne n’a compté les victimes.


Les étudiants Ukrainiens messins souhaitent faire goûter aux citoyens de la ville de Metz la nourriture que les gens mangeaient pendant l'Holodomor pour survivre. Aujourd'hui, des millions d'Ukrainiens tentent de survivre dans les villes ukrainiennes sous les bombardements et sous les attaques aériennes.


La nourriture est redevenue une arme avec laquelle la Russie veut à présent faire peur au monde entier, essayant de bloquer les ports, pour empêcher que le blé d’Ukraine puisse arriver en Afrique et ailleurs, pour nourrir les gens; désormais ils essayent de sortir des accords sur les céréales mis en place par l’ONU, etc.


24 novembre, de 17h00 à 18h45

📍Où: sur le Parvis des Droits de l’Homme, près du Centre Pompidou, Metz


25 novembre, de 10h00 à 12h

📍Où: à la Colonne de Merten, près de la Place de la République, Metz


26 novembre, de 15h00 à 17h

📍Où: à la Colonne de Merten, près de la Place de la République, Metz


Le Parlement européen a reconnu en 2008 le Holodomor comme un crime contre l'humanité, jugeant qu'il s'agissait d'une famine provoquée et d'un « crime contre le peuple ukrainien et contre l'humanité».

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-6-2008-0523_FR.html?fbclid=IwAR0jBFNc2eVQaIzgacxv3F_fsMcktw_HqezoV34FY0u4kchHov3GV7LIm5I

https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor


Tant que personne n'a été puni pour les crimes de l'Holodomor, l'Histoire se répète. Le monde doit empêcher qu’un nouveau génocide puisse se reproduire, car le mal impuni revient. Depuis 9 mois déjà, la Russie utilise la nourriture comme arme contre l'Ukraine et le monde civilisé tout entier. Le vol du blé, la création d'une famine artificielle sont tous des crimes de la Russie. Le mal doit être puni. Aujourd’hui, la Russie doit être reconnue comme un État terroriste.

68 vues0 commentaire